Comment nettoyer des pièces

Même s’il est bon de vouloir garder une propreté partout, il est encore mieux de ne pas nettoyer les pièces du tout. Une pièce brillante peut paraître plus jolie, mais dans le cas d’une pièce de collection, il est essentiel de conserver son apparence originale. Nettoyer une pièce peut réduire de manière significative sa valeur numismatique. Pour améliorer l’apparence d’une pièce, il n’y a qu’un nombre limité de gestes à effectuer. Vous pouvez l’endommager à défaut d’améliorer son apparence.

Un nettoyage inutile affecte la valeur et le coût des pièces de collection. Il n’y a rien que vous puissiez faire pour les améliorer. La patine d’une pièce se construit sur des années et fait partie intégrante de la pièce et de son histoire. La valeur qu’elle reflète est beaucoup plus importante que sa valeur nominale. Nettoyez-la et vous pouvez réduire de jusqu’à 90% sa valeur ! En fait, les collectionneurs apprécient les pièces présentant des patines intéressantes car elles permettent de protéger la surface de la pièce.

Comme tout travail de restauration, le nettoyage des pièces est à réserver aux professionnels. Ils savent quelles techniques utiliser pour obtenir le meilleur résultat et conserver la valeur de la pièce.

Si vous pensez que vous devez nettoyer la pièce terne que vous venez de trouver, STOP! Ce n’est pas une bonne idée. Il est préférable de la laisser en l’état. Le changement de couleur que vous observez est un processus naturel appelé la patine. Parfois la patine augmente la valeur d’une pièce. Si on laisse ce processus se faire naturellement le résultat obtenu rend la pièce plus attirante. La patine est causée par une réaction chimique où les atomes agissent à la surface de la pièce avec les composés du souffre. Ce processus est irréversible. Mais, il peut être inversé si, en trempant la pièce, on enlève les quelques molécules disponibles à sa surface. Gardez cependant à l’esprit que cela doit être fait par un professionnel.

Il y a plusieurs règles à observer lorsque vous souhaitez nettoyer une pièce que vous venez juste d’obtenir, de trouver, d’acheter ou d’hériter.

1. Ne jamais nettoyer une pièce dont vous ne connaissez pas la valeur numismatique. Si vous avez un quelconque doute quant à sa valeur, ne la nettoyez pas. Le mieux est de la laisser dans l’état dans lequel vous l’avez trouvée, sans la toucher. La conserver en l’état est préférable à l’endommager pour rien. Stockez-la dans des classeurs prévus à cet effet. Les collectionneurs et les revendeurs préfèrent les pièces dans leur état original. Aussi, ne tentez rien qui puisse l’altérer. Le nettoyage fera certainement plus de mal que de bien.

2. Puisque vous n’êtes pas supposé nettoyer les pièces vous-même, alors vous aurez besoin de les apporter à un professionnel du nettoyage des pièces. Ils utilisent une technique appelée le “bain” qui permettra un nettoyage des pièces sans en réduire leur valeur. C’est très important, spécialement si la date et les détails ne peuvent être déterminés compte tenu de la corrosion. Un professionnel saura comment éviter ou minimiser les dommages de la pièce.

3. Si vous devez obligatoirement nettoyer la pièce que vous venez de trouver, alors utilisez la méthode la moins nocive possible. N’utilisez pas de produits chimiques, ni d’acide sulfurique, ni de peau de chamois, ni de vinaigre, ni de pates ou de tout autre dispositif qui fasse briller la pièce. Testez tout d’abord votre méthode sur des pièces de moindre valeur.

4. Le nettoyage d’une pièce de collection est un problème important. Aussi, si vous désirez vendre une pièce qui a été nettoyée, indiquez-le à l’acheteur.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

valeur pièce numismatique, numismate valeur pièces, fausse pièce de 2 euros, numismate americain, belle piece pas trop chere numismatique, piece a avoir dans une collection numismatique, valeur piece face inverser

Pièces en Or et en Argent : le Meilleur Investissement

Les experts pensent généralement que les meilleures pièces à avoir dans votre collection en tant qu’investissement sont celles qui sont rares, et les pièces avec des dates clés.

Ce sont les pièces qui normalement sont les dernières placées dans une collection. Ils s’y réfèrent car la date, ou la combinaison du marquage de frappe et de la date sont difficiles ou rares à trouver. La majorité des collectionneurs désirent ces pièces ou souhaitent les ajouter pour compléter un lot particulier de leur collection.

Une pièce de qualité supérieure avec une date-clé peut coûter plus de 2000 €. Si le prix est trop conséquent, les experts vous conseillent d’obtenir des pièces communes de la plus haute cotation que vous puissiez trouver, comme celles de côte inférieure dont la valeur n’est que peu appréciée.

1. Pièces en Or

Les pièces en or ont été tout d’abord faites pendant le règne du roi Crésus de Lydia, vers 560 avant Jésus-Christ. Elles n’étaient pas faites d’or pur mais d’un alliage naturel d’argent et d’or appelé Electrum. L’or pur et l’argent furent utilisés plus tard puis diffusés par différentes civilisations, dont l’empire Grecque et Romain et à travers l’Europe.

L’or a toujours été un investissement intéressant. Et, avec les records du prix de l’or ces jours-ci, l’or est devenu encore plus profitable. Généralement, les investisseurs pensent aux lingots d’or lorsqu’ils investissent, mais les pièces d’or ont d’autres avantages tels que la viabilité de la monnaie et le fait de pouvoir être achetées en petites quantités. Les pièces en or coutent généralement un peu plus cher que la valeur de leur contenu d’or. Il faut y ajouter des frais additionnels de 4 à 8%, pour couvrir les coûts de frappe et de distribution. Malgré cela, les pièces en or ont plus de valeur car elles sont plus faciles à vendre et à contrôler que les lingots d’or. Dans le cas d’une panne du système monétaire, les pièces en or peuvent être encore utilisées comme monnaie.

Sur le marché boursier, selon le système d’échange, les lingots d’or ne sont pas susceptibles de prendre autant de valeur que les rares collections de pièces en or. En effet, ils ne sont pas frappés en nombres limités.

Le mieux est de garder l’or dans des coffres de dépôts sécurisés, à la banque. Néanmoins, vous pouvez également garder vos pièces à votre domicile. Soyez conscient des dangers liés à cette pratique, comme la possibilité de vol ou de dommages liés à un incendie.

L’or est un métal fragile. Aussi, il vous est recommandé de faire attention lorsque vous tenez une pièce car vous pouvez facilement la rayer ou la cabosser. De tels dommages peuvent diminuer leurs valeurs.

Les deux principaux types de pièces en or sont :

· Pièces de monnaie de lingot d’or – se rapporte aux pièces de monnaie dont le tarif vient de la valeur du métal plutôt que de sa valeur nominale. Elles sont vendues selon le poids d’or dans la pièce de monnaie, avec la surprime. Les exemples sont la pièce de monnaie américaine à l’effigie de l’Aigle, la feuille d’érable Canadienne, et la pièce à l’effigie du président sud-africain Krüger.

· Pièces de collection – connues sous le nom de pièces “numismatiques”. Ce sont des pièces dont le prix est basé sur leur rareté, leur âge, leur état de conservation, plutôt que sur leur poids en or. Les collectionneurs apprécient leur beauté, leur signification historique et bien entendu la valeur potentielle de leur investissement.

2. Pièces en Argent

Comme les cours de l’argent ont augmentés, on n’utilise l’argent que pour les pièces commémoratives ou les pièces en or de lingots. Avant 1967, les pièces en circulation aux Etats-Unis et au Canada contenaient de l’argent. L’argent a été peu utilisé en France depuis la Seconde Guerre Mondiale (principalement sur les pièces de 100 F).

Le prix et la valeur des pièces en argent sont influencés par les facteurs suivants :

· La rareté de la pièce en argent

· Le pourcentage de pureté/de finesse

· La cotation ou la qualité

· La valeur marchande de l’argent en tant que monnaie.

Le dollar en argent de la série Morgan est un bon exemple d’une pièce en argent de valeur, intéressante pour l’investissement. C’est l’une des pièces de monnaie la plus collectionnée aux Etats-Unis. C’est une œuvre d’art qui a une signification historique importante. Les collectionneurs aiment sa beauté et son accessibilité. La série Morgan avec date-clé est certainement l’une des pièces de monnaie les plus rares et les plus recherchées jamais monnayées, depuis que les pièces ont été frappées.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

pièces de collection en argent, piece argent investissement

Les Guides des Prix des Pièces

Une fois que vous avez une idée générale de la valeur d’une pièce, vous devez maintenant consulter un guide des prix pour déterminer les prix affectés pour un type de pièce en particulier ou des séries. Plusieurs publications sont disponibles.

· Le Catalogue standard des pièces du monde (The Standard Catalog of World Coins) de Chester L. Krause et Clifford Mishler – il s’agit de quatre volumes, chacun couvrant un siècle différent de 1601 à 2000, identifiant et listant les prix des pièces du monde entier.

· Guide des pièces de monnaie des Etats-Unis (Guide Book of United States Coins) – publié annuellement; couramment utilisé comme guide des prix de vente avec de nombreuses autres informations utiles.

· Euro – fréquemment réédité, actuellement dans sa 4ème édition, il contient les prix de détail des pièces et billets en Euros.

· Le franc est une référence pour tout ce qui touche aux Francs, et est régulièrement réédité. Il est actuellement dans sa 7ème édition.

· Monnaies Françaises est également une référence régulièrement rééditée contenant les prix des monnaies Françaises de 1789 à nos jours. Actuellement dans sa XVIIème édition.

Vous pouvez trouver ces publications et d’autres encore qui traitent des prix des pièces de monnaie, en bibliothèque, chez les libraires et dans les magasins de pièces. Il y a également beaucoup d’informations sur internet.


Cotation des pièces de monnaie

Comme n’importe quel produit, les prix des pièces sont soumis à la loi de l’offre et de la demande. L’offre fait référence à la disponibilité des pièces – combien sont disponibles actuellement? Combien de pièces particulières ont été frappées? La demande fait référence au nombre de collectionneurs à la recherche de telle ou telle pièce. Beaucoup de pièces rares sont très demandées car de nombreux collectionneurs souhaitent qu’elles fassent partie de leurs collections. Les prix augmentent quand les pièces ne peuvent pas à déplacées à leurs niveaux actuels, et augmenteront tant que les demandes courantes ne seront pas atteintes. Il y a cependant des cas où les prix sont au-delà de l’influence des demandes du marché. Par exemple, lorsque l’acheteur ou le vendeur n’est pas informé des prix et des tendances actuelles.

Ce sont les collectionneurs de pièces et les investisseurs qui dictent les demandes actuelles. Les revendeurs représentent également la demande. Ils ont besoin de vendre les pièces de leurs inventaires afin d’en tirer un profit. Les revendeurs vendent leurs pièces aux collectionneurs au détail alors qu’ils achètent en prix de gros. Pour tirer un profit, les revendeurs achètent moins cher que le public ou les autres collectionneurs et investisseurs. Ainsi, vous devez être conscient que si vous décidez de vendre vos pièces à un revendeur, vous n’obtiendrez pas le profit que vous espériez. Vous pouvez certainement rechercher d’autres collectionneurs et investisseurs et ignorer les revendeurs. Mais, il vous sera difficile de trouver un acheteur pour une pièce que vous vendrez. Si vous êtes un acheteur, vous devez aller vers quelqu’un d’informé et qui puisse vous remettre une garantie de l’authenticité de la pièce que vous achetez. Ce sera certainement un revendeur. Vous devriez néanmoins éviter tout revendeur qui ne connait manifestement pas ce qu’il vend.

N’importe quelle pièce vaut ce que vous êtes prêt à payer. Mais quel est le juste prix ? Il faut prendre en considération plusieurs facteurs lorsque vous établissez le prix que l’acheteur acceptera et considèrera comme le plus juste.

En dehors de ce qui est mentionné ci-dessus sur l’offre et la demande, vous devez également prendre en compte les facteurs suivants :

· Identification – pays d’origine, valeur nominale, date et marques de frappe, si elles n’y figurent pas, la conception. Si la pièce n’a pas de valeur nominale, cela peut être un jeton ou une médaille.

· Authenticité – doit être établie par un expert, elle est obligatoire pour les pièces rares.

· Position – l’état de conservation général de la pièce, pièce frappée (nouvelle) ou mise en circulation (utilisée).

· Nettoyage et autres dommages de la pièce – la pièce ne doit pas avoir été altérée par le nettoyage ou le polissage, la corrosion ou les rayures.

· Estimation de sa valeur – la valeur des métaux précieux qui composent la pièce.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

cotation des pieces de monnaie, cotation monnaie collection, cotation pieces de monnaie, yhs-per_001, cotation de pièces de monnaie, valeur pieces americaine, yhs-default

Où trouver des pièces de collection?

Il existe de nombreux endroits où vous pouvez obtenir et acheter votre premier ensemble de pièces de collection. Les autoroutes de l’information ont ouvert de larges avenues pour trouver n’importe quoi, n’importe où dans le monde.

Internet, ainsi, est une véritable mine d’or pour toutes les choses que vous voulez et dont vous avez besoin dans la vie. Des animaux de compagnie aux bagages, vous trouvez de nombreuses choses disponibles à la vente, à l’échange ou même simplement en dons gracieux car les gens n’en ont plus l’utilité. De même pour trouver des pièces, Internet est une source infinie d’informations où vous pouvez trouver et acheter les pièces que vous avez à cœur d’acquérir. Bien que cela soit une façon de les collectionner, vous pourrez toujours tenter l’aventure en cherchant des pièces à la manière traditionnelle. Vous pouvez ainsi utiliser vos jambes plutôt que vos doigts pour trouver des pièces.

Que vous choisissiez d’obtenir des informations sur les pièces et les acheter par internet (ce qui peut être la façon la plus simple), ou acheter des pièces par courrier; vous devez faire attention aux boutiques des revendeurs et à leurs systèmes d’évaluations. Assurez-vous des termes et conditions de retour dans le cas où les pièces que vous avez achetées ne correspondent pas aux descriptifs que vous avez vus.

Les autres collectionneurs de pièces sont également une très bonne source. Les annonces classées dans votre journal local peuvent indiquer une liste de collectionneurs qui cherchent à acheter, vendre ou échanger les pièces. Il arrive souvent que les marchés aux puces, les marchés artisanaux locaux et les magasins d’antiquité vendent des pièces sans en connaître leur véritable valeur. Vous pouvez souvent marchander pour réaliser une meilleure affaire sur les pièces anciennes, en particulier si le propriétaire se sait pas vraiment ce qu’il vend.

Les enchères sont une excellente source pour les pièces les plus rares et les plus chères. Donc si vous êtes un débutant et que vous ne voulez pas trop dépenser pour le moment, cela ne vous concerne pas ou peu. Les pièces sont vendues aux enchères et bien sûr, le meilleur enchérisseur l’emporte. Tenez compte du fait que les prix lors de ces enchères sont beaucoup plus élevés que pour des pièces similaires dans d’autres endroits. Avant de vous lancer, vérifiez les prix dans les magasins, en vente par correspondance ou auprès d’autres collectionneurs. Puis comparez-les avec les prix actuels de l’enchère. Vous agirez au mieux si vous limitez vos enchères de manière à éviter de payer un prix trop élevé.

Les expositions de pièces de monnaie sont également un excellent endroit pour trouver des pièces. Même si vous n’avez pas l’intention d’acheter, elles vous permettent de regarder et de vous renseigner auprès de différents marchands en même temps. Il y a dans les expositions, bien souvent des pièces disponibles d’une grande variété et de bonne qualité. Ainsi vous avez beaucoup de choix aux meilleurs prix.

Vous pouvez également acheter des ensembles de pièces directement auprès d’un Atelier de frappe.


Les risques de l’investissement dans les pièces

La collection de pièces est en effet un passe-temps enrichissant- il donne de la satisfaction, comme avoir ce que vous avez tant attendu et parfois, si la chance vous sourit, il est aussi rentable financièrement. Cependant, comme tout investissement, il existe des risques lorsque vous investissez dans les pièces. En tant que collectionneur de pièces, vous devez les comprendre et y être préparé.

Le danger le plus courant est d’obtenir des contrefaçons et des pièces altérées. Même dans les débuts de la collection de pièces, cela était déjà un problème.

Les faussaires utilisent différentes techniques et certains ont créé des pièces qui sont presque aussi réussies que les vraies. Ils peuvent faire des pièces communes qui ont l’air d’être des pièces de collection, en y ajoutant les marques de frappe. Il existe des services d’authentification et de classements qui peuvent vous fournir des certificats d’authenticité. Si vous n’en avez pas, vous devez apprendre à les identifier et isoler les contrefaçons des pièces authentiques.

Les pièces sont classées. Vous devez déterminer si la pièce est correctement évaluée afin de vérifier si le prix est juste. La surévaluation est malheureusement courante. Mais ce problème est limité pour les pièces certifiées et les pièces en or. Cependant, gardez à l’esprit que le service qui authentifie les pièces donne seulement une opinion sur ce qu’il pense être authentique. Et il est typique de trouver des pièces qui sont raisonnablement classées et certifiées par un service, mais surclassées selon les dires d’un autre service.

Comme certaines pièces sont faites de métaux précieux comme l’or ou l’argent, leurs prix sont assujettis aux fluctuations de ces matières.

Lorsque les prix marché de l’or et de l’argent augmentent, la valeur des pièces augmente également. Inversement leurs prix diminuent lorsque les prix marché diminuent.

De plus, il y a aussi le risque de perte à cause du feu ou du vol; en particulier si vous gardez votre collection à domicile. Les stocker dans une banque peut réduire ces risques mais vous aurez quelques frais supplémentaires.


La Collection de pièces comme Investissement

Collectionner des pièces peut vous intéresser en tant qu’opportunité d’investissement. Cela n’enlève rien à ce qu’est vraiment la collection de pièces, car même des collectionneurs sérieux ont en tête les profits qu’ils peuvent en retirer. Il y a une tendance actuelle des conseillers financiers à encourager leurs clients à conserver 10% de leurs investissements dans des pièces rares ou précieuses ayant une forte valeur numismatique. Leur conseil: "Achetez les pièces les plus rares et de la plus haute qualité que vous pouvez vous permettre."

Si vous envisagez actuellement un tel investissement, rendez-vous directement à l’Hôtel de la Monnaie à Paris, où vous pourrez acheter des pièces françaises, européennes et du monde entier.

La collection de pièces se diffuse doucement à travers le monde. En France et dans l’Union Européenne, ce passe-temps a atteint depuis un moment sa maturité et vous pouvez trouver de nombreux clubs dédiés à ce hobby. Ils ont comme objectif de diffuser et de faire se perpétuer ce passe-temps, afin de s’assurer qu’il perdure dans les années à venir. Ailleurs dans le monde, comme en Australie et au Canada, ce passe-temps gagne rapidement en popularité. Son potentiel est important et gagne en intensité dans la communauté des numismates, compte tenu de leur économie en pleine expansion et de part la longue histoire des pièces. Les personnes commencent à prendre en compte la valeur prospective de ces pièces et suivent des étapes afin de les acheter à moindre coût.


Etes-vous un Collectionneur ou un Investisseur?

C’est une question importante à laquelle il vous faut répondre, si vous désirez sérieusement devenir numismate.

Un véritable collectionneur est une personne qui collectionne les pièces pour leur beauté, leur valeur intrinsèque et acquise (valeur numismatique), leur rareté et la jouissance d’un passe-temps.

Ils admirent les conceptions, les figures qui y sont imprimées et ils ont beaucoup de plaisir à savoir que leur série est complète. Ils s’intéressent à l’histoire des pièces, et au fait savoir comment et quand elles ont été fabriquées, et par qui. Mais même s’ils prennent plaisir à collectionner pour ces raisons, le profit fait également partie de leur programme. Cependant, si votre raison principale de démarrer une collection est de faire un profit en emmagasinant de l’or et de l’argent pour le seul gain financier, et dans l’espoir d’avoir des pièces qui prendront de la valeur, alors vous êtes un investisseur.

Si vous avez en tête un tel objectif, le mieux serait d’acheter de l’or plutôt que de collectionner des pièces. Ainsi vous n’aurez pas à payer des commissions importantes pour leur acquisition.

Mais gardez bien à l’esprit, que vous soyez un collectionneur ou un investisseur, qu’il est essentiel de garder vos pièces en votre possession et de ne jamais laisser aucune entreprise les garder pour vous. Une entreprise peut vous escroquer et vous pouvez vous retrouver, en contrepartie, avec un document papier sans aucune valeur. Déposez vos pièces de collection dans un endroit sûr et sécurisé comme le coffre-fort d’une banque.


Pourquoi collectionner des pièces?

Tout dépend de votre intérêt et de ce qui stimule votre imagination. Les pièces font partie de l’histoire en nous informant sur le milieu dont elles proviennent, et peut-être vous intéressent-elles car vous aimez les choses possédant une valeur historique et archéologique. Les pièces sont de très bonnes conteuses et elles justifient leurs histoires en portant leurs propres cicatrices de bataille. Leur conception est une caractéristique de l’industrie et du mode de vie de leurs créateurs et utilisateurs. Leur marque de frappe, leur état de conservation et leur composition, sont des chemins sûrs vers l’histoire et en disent long sur les influences qui façonnèrent leur communauté.

Certaines personnes veulent collectionner les pièces car ils y voient un investissement financier et espèrent que la valeur numismatique de leur collection augmentera, et donc leur valeur en dollars par la même occasion. Certaines pièces ont de la valeur pour elles-mêmes en raison du métal précieux qu’elles contiennent (comme l’or ou l’argent). Tandis que d’autres ont de la valeur en raison de leur rareté.

Aujourd’hui, le nombre de collectionneurs de pièces dans le pays est estimé en millions et beaucoup démarrent ce passe-temps chaque année. Ils sont une communauté florissante. Ils donnent aux collectionneurs avides, expérimentés ou novices, de bonnes chances d’apprendre sur chaque pièce ainsi que de les commercialiser.

Il y a de nombreux types de pièces. De cette variété, vous pouvez choisir de collectionner ce que vous voulez, selon votre intérêt et votre budget. Généralement, vous voudrez collectionner des pièces selon une catégorie, à savoir : des catégories et types.

Catégories

Ceux qui collectionnent une catégorie de pièces, ont pour but de posséder une pièce de chaque date ayant une marque de frappe. Ce qui inclut typiquement les différences de conception majeures. Un exemple est le quart de dollar américain produit de 1916 à 1930 aux ateliers de frappe de Philadelphie, San Francisco et Denver. Une collection complète est celle qui comprend toutes les conceptions frappées par année et ce, de chaque atelier de frappe.

Type

Certains souhaitent avoir une collection par type. Généralement ils veulent avoir une pièce de chaque série et une conception principale pour chaque série. Les types de pièces les plus populaires sont les pièces mondiales, celles qui proviennent de différents pays; pièces anciennes et pièces d’un pays en particulier.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

collectionner les pieces

Conseils pour Commencer votre propre collection de pièces

La collection de pièces en tant que passe-temps est un choix gratifiant, surtout si vous faites l’effort de les étudier et d’en apprendre plus sur ce sujet. Les pièces ont des histoires hautes en couleur et elles continuent à faire partie du présent lorsque vous commencez à vous les approprier. Il est probable qu’un collectionneur qui le fait seulement pour obtenir des biens perdra du temps et de l’argent en pièces contrefaites, et d’autant plus s’il perd de vue le sens véritable de la collection de pièces. 

Voici un conseil pour ceux qui souhaitent débuter immédiatement mais qui n’ont aucune idée par où et comment débuter. Vous pouvez commencer par collectionner des pièces en circulation. Le risque et les dépenses engagés sont négligeables et vous pouvez toujours dépenser les pièces, si vous le voulez.

Vous pouvez aussi rejoindre un club, c’est en effet souvent le meilleur endroit avec les associations, pour en apprendre plus sur la collection de pièces et obtenir les premiers éléments de votre collection. Vous pourrez également y collectionner de nouveaux amis. Pensez à rejoindre Société Française de Numismatique si vous êtes vraiment très sérieux quant au démarrage de votre collection de pièces. Leur site internet possède une liste de clubs que vous pouvez rejoindre, tout comme celui de la Fédération française des Associations Numismatiques. Lire est également un bon moyen et vous apportera toujours plus de connaissances.

Débuter un nouveau passe-temps demande beaucoup de volonté au démarrage. La collection de pièces ne fait pas exception. Tout d’abord, assurez-vous que vous allez aimer collectionner les pièces. Puis, commencez avec des pièces que vous trouvez attirantes et intéressantes. Comme mentionné ci-dessus, vous pouvez commencer en obtenant les pièces en circulation mais, si vous le voulez et que vous en avez les moyens, vous pouvez suivre les conseils des collectionneurs avisés : collectionnez les "meilleures" pièces financièrement viables. La valeur numismatique dépend de la rareté et de l’état de conservation de la pièce. Une pièce n’ayant pas été mise en circulation a toujours été considérée comme ayant une plus forte valeur numismatique que celle ayant circulée.


Le processus de frappe des pièces de monnaies

Les pièces sont des produits en métal. Pour les fabriquer, un certain nombre d’étapes complexes doivent être suivies, depuis la préparation des barres de métal brutes à l’actuelle frappe des pièces. Les informations suivantes sont les étapes simplifiées du procédé de frappe.

Etape 1: Flan ou ébauche

L’atelier de monnaie achète des bandes de métal d’environ 33 cm de large (13 inches) et de 45.72 cm de long (1,500 feet) pour fabriquer le nickel, la pièce de 10 centimes, le quart, le demi-dollar et le dollar. Les stries viennent par l’embobinage. Chaque bobine est envoyée dans une presse qui frappe l’extérieur, arrondit les disques que l’on appelle les flans. La bande en trop, appelée le cordon, est coupée et recyclée (pour fabriquer le centime, l’atelier de monnaie achète des flans prêts à être poinçonnés, après avoir fourni du cuivre et du zinc aux fabricants).

Les flans sont des planchettes, des rondelles de métal prêtes à être frappés. Ils ne sont pas encore passés par les étapes nécessaires du processus. Les pièces n’y ont pas encore été frappées.

Une "planchette" est la fonte dans laquelle le flan est embouti, et qui est passée par les étapes nécessaires, prête à être frappée.

Ces flans sont généralement plus larges que les pièces terminées et ont leurs bords rugueux appelés les crampons, qui sont enlevés aux étapes suivantes du processus.

Planchettes ou Flans

Etape 2: Recuit, Lavage et Séchage

Les flans sont chauffés dans un four afin qu’ils soient ramollis. Par ce traitement thermique, ils deviennent malléables. Puis, ils sont lavés et séchés. L’embobinage de finition et les opérations d’enveloppement leur permettent de durcir. Ils sont chauffés, à des températures contrôlées jusqu’à 760°C (1400°F).

Ce procédé, appelé le recuit, ramollit leur structure métallique afin que l’on puisse les travailler plus facilement. Comme le flan est frappé sous une pression plus basse, la durée de vie des pièces en est prolongée.

Le processus de recuit cause quelques décolorations aux flans. Pour les retirer, les flans sont trempés, les uns contre les autres, dans un bain chimique. Puis ils sont séchés sous air chaud artificiel, certains d’entre eux sont envoyés à l’unité de crénelage.

Etape 3: Crénelage

Puis, les flans corrects passent par l’unité de crénelage. Cela enlève une bande autour de leurs bords. Le moulin de crénelage est fait d’une roue rotative, qui a un sillon sur son bord et qui ajuste le flan vers une section recourbée ayant sa propre cannelure. Par ce procédé, le bord est rehaussé. Il est alors taillé, formé pour mieux entrer dans la presse. Les bords sont durcis pour éviter toute fuite de métal entre la partie opposée du flan et son col.

Etape 4: Frappe

Enfin, les flans sont envoyés dans la presse de frappe. Là, ils sont poinçonnés avec les représentations et les inscriptions officielles leur permettant de devenir les pièces de monnaie authentiques des Etats-Unis.

Etape 5: Inspection

Les opérateurs des presses utilisent des verres grossissant pour contrôler chaque fournée de pièces récemment frappées.

Etape 6: Comptage et Mise en sachet

Une machine automatique de comptage, comptabilise les pièces et les envoie dans de larges sacs. Les sacs sont scellés, chargés sur des palettes et emmagasinés dans des coffres-forts par chariots élévateurs. Les nouvelles pièces sont alors acheminées par camion aux banques de réserve. De là, elles sont expédiées à votre banque locale !

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

frappe des pieces, borde les monnaies, piece viking valeur

Histoire des pièces de monnaies Américaines

Les pièces de monnaie de l’époque moderne américaine ont vu le jour dans le secteur privé. Les entreprises privées produisaient quelques flans de monnaie et planchettes (fonte dans laquelle est embouti le flan) ainsi que d’autres matériels que l’Atelier de frappe américain leur achetait.

Le congrès américain valida l’Acte de monnaie par la création de l’atelier de frappe américain en 1792, appartenant au Département du Trésor américain. Avant cela, beaucoup de monnaies étrangères et coloniales étaient utilisées. La nouvelle loi décrétait une monnaie nationale localisée à Philadelphie, la capitale à ce moment-là

L’atelier de monnaie américain est en charge de la fabrication, la vente et la protection de la monnaie du pays et des avoirs financiers. Cette institution produit entre 14 et 28 billions de pièces en circulation et depuis 2004, 65 à 80 millions de pièces ont été frappées quotidiennement.

Seules les pièces frappées par l’atelier de monnaie américain sont acceptées comme monnaie américaine légale. Tous les matériels utilisés pour la production des pièces américaines, sont achetés par des fabricants commerciaux.

L’atelier de monnaie américain a déjà réalisé le flan de la pièce de 1 centime mais produit les flans des pièces de 5 centimes et l’habillage des tranches faites dans un alliage de cuivre et de nickel.

Le procédé de fabrication de toutes les appellations est généralement le même. Cependant, les pièces de 10 centimes, les quarts, les demi-dollars et les dollars traversent le processus appelé "moulage" qui marque ces pièces de petites stries. Ces stries découragent le rabotage illégal ou le découpage du métal précieux dans les pièces d’or ou d’argent. Il n’est plus aussi indispensable aujourd’hui, mais il est effectué en déférence à un processus ancien, qui date de l’époque coloniale. Cela permet également aux handicapés d’identifier les pièces.

Par la loi actuelle, les mentions obligatoires de pièces en circulation aux Etats-Unis sont les inscriptions suivantes "Liberté" ("Liberty"), "En Dieu nous croyons" ("in God, we trust"), "Etats Unis d’Amérique" ("United States of America"), "Un à partir de plusieurs" ("E Pluribus Unum" : la devise et le sceau officiel des Etats-Unis d’Amérique), y compris l’appellation de la pièce et sa date d’édition. La devise "En Dieu, nous croyons" a été invariablement utilisée depuis 1909 sur la pièce de 1 centime, et depuis 1916 sur la pièce de 10 centimes. Depuis le 1er Juillet 1908, toutes les pièces en or et les dollars américains, les demi-dollars et les quarts de dollar portent cette inscription.


Les Livres sur la Numismatique

Tout bon amateur de numismatique se doit d’avoir quelques ouvrages de référence pour développer son savoir et ses connaissances, et pour disposer d’une aide bienvenue quand la mémoire nous fait défaut 😉 . Voici une liste de livres sur la numismatique indispensables pour tout numismate qui se respecte.

Pour débuter dans la numismatique :

  • Collectionner les Pièces

 Collectionner les pièces

Ce livre, dont je suis l’auteur, est le seul à ma connaissance destiné à apprendre aux débutants l’art délicat et passionnant de la collection de pièces. Il vous prend par la main et vous explique :

  • Ce qu’est que la numimastique
  • L’histoire de la collection de pièces
  • Comment les pièces sont fabriquées
  • Comment commencer votre collection de pièces
  • Le choix entre investir et collectionner, les avantages et inconvénients de chaque approche
  • Acheter ou trouver les pièces ?
  • Comment manipuler les pièces, les soigner et les nettoyer
  • Etc

C’est un investissement sûr pour tous ceux qui veulent se lancer avec les meilleures cartes en main ! 🙂

Acheter ce livre sur ce site :

 Collectionner les Pièces
24.90 €
(au lieu de 39 €)

Ouvrages de référence en Français

(more…)

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

livre numismatique, pièces euros collection, livre numismatique gratuit, numismate, livre piece, numismate mail, livre cottation pieces de collection, livre detail chaque piece numismate, livres sur les monnaies anciennes

Brève Histoire des Monnaies en Or

L’or est, avec le cuivre, le plus ancien métal utilisé par les hommes. Sa malléabilité en fait en effet un métal facile à travailler, même avec des outils en pierre. Les plus anciens bijoux en or retrouvés, dans la nécropole de Varna en Bulgarie, datent de 4600 avant JC et ont donc plus de 6 500 ans.

Or de Varna (4600 avant JC)

Or de Varna

Mais l’usage de pièces de monnaie est bien plus récente et n’est attestée que vers le septième siècle avant Jésus-Christ. Jusque là, les métaux précieux que sont l’or et l’argent étaient avant tout utilisés comme tribut ou rançon dans les guerres, et surtout à des fins religieuses et restaient ainsi la chasse gardée des prêtres et des nobles. Nous avons ainsi tous en tête le fabuleux masque d’or de Toutânkhamon.

Masque d'or de Toutânkhamon

Masque d’or de Toutânkhamon

Monnaies d’or antiques

  • Monnaies Lydiennes et Grecques

Les pièces de monnaies furent inventées par les Lydiens au VIème siècle avant JC, et étaient faites d’électrum, un alliage d’or et d’argent. Puis vinrent les premières pièces d’or et d’argent pures et notamment celles de Crésus, qui puisa l’or du fleuve Pactole pour les faire fondre. De là vient l’origine de l’expression "toucher le pactole".

Monnaies en Or de Crésus

Statère d’or de Crésus, lion et taureau s’affrontant. Notez que ces monnaies archaïques étaient en frappe incluse, c’est à dire que l’un des faces représente en plein ce que l’autre représente en creux. Ce type de frappe est rarissime. Ces premières pièces étaient également dépourvues d’inscription.

(more…)

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

pièce en or, piece dor, écu dor, franc or, aureus dauguste, 16ème siècle, piece or, monnaie en or, 19ème siècle, monnaie

Débuter sa Collection de Monnaies

Alors vous voulez commencer une collection de monnaies ? Félicitations ! C’est un loisir passionnant, au carrefour de l’histoire, de l’archéologie et de la bijouterie, qui a en lui-même beaucoup d’histoire et qui fut nommé le « loisir des rois ». Et, contrairement à de nombreux autres, il peut même vous rapporter un peu d’argent si vous achetez et revendez les bonnes pièces au bon moment. Il convient cependant, et dans ce loisir plus que dans d’autres, de faire attention à certains écueils pour ne pas se tromper dès le démarrage. Suivez le guide pour bien débuter sa collection de monnaies.

Comment détecter les fausses pièces

Si vous êtes un collectionneur de monnaies débutant, et que vous ne voulez pas engager de trop fortes sommes dans votre nouvelle passion, il y a assez peu de chances que vous ayiez à faire à de fausses pièces conçues délibérément pour vous tromper. De telles pièces sont en général créées par des faussaires expérimentés qui reproduisent les meilleures pièces du marché, celles qui sont les plus chères et les plus cotées, et accessibles uniquement aux plus passionnés des numismates – et aux plus fortunés.

Néanmoins, acheter une fausse pièce est un véritable danger pour les amateurs, notamment parce que leur maîtrise technique est encore insuffisante pour bien distinguer les pièces, et il convient de suivre quelques règles.

Tout d’abord, si vous achetez en ligne (sur Ebay ou Price Minister par exemple), faites attention de n’acheter qu’à des vendeurs de confiance. Pour vérifier si un vendeur est de confiance sur Ebay, il suffit de regarder son nombre de ventes, sa note globale et les commentaires de ses clients. Vous pouvez acheter en toute confiance aux  vendeurs avec plus de 95% d’évaluations positives.

Si vous achetez dans des bourses de monnaies, à des vendeurs ou des particuliers, il convient d’être vigilant. Souvent, les fausses pièces se distinguent par leur mauvaise qualité, elles sont ternes ou au contraire brillent trop. Elles sonnent aussi différemment lorsqu’elles sont frappées contre d’autres pièces. Elles pèsent également moins lourd de quelques dixièmes de grammes, mais il faut une balance précise (et connaître le poids exact des vraies pièces !) pour le détecter.

Fausse pièce de 2 Euros Véritable pièce de 2 Euros

La pièce de gauche est beaucoup plus terne, et beaucoup plus usée. Elle est fausse. Les fausses pièces sont généralement faites de métal de mauvaise qualité qui ne résiste pas très bien au temps. Notez aussi la moins bonne intégration de la pièce centrale dans la couronne (protubérance sur tout le pourtour).

Mais il est plus facile de vous faire avoir si vous débutez. Le mieux est donc de vous faire aider par un ami si vous en connaissez un de plus expert que vous. Vous pouvez aussi prendre une photo et la poster sur un forum de numismates, les experts qui le fréquente pourront généralement vous dire si la pièce est véritable ou pas uniquement à partir des photos. Et surtout dites vous que le bon sens prévaut ici comme dans les autres domaines de la vie : ce qui est trop beau pour être vrai est souvent vraiment trop beau pour être vrai.

Comment manipuler des pièces

Lorsque vous achèterez vos premières pièces, vous serez probablement très excités et voudrez sans doute les toucher. Dans l’idéal, il ne vaut mieux pas les manipuler, mais si vous y tenez absolument, surtout prenez-les toujours pas la tranche. C’est très important, car la moindre rayure ou même la moindre empreinte digitale peut endommager ou salir votre pièce et ainsi faire baisser sa valeur – y compris à vos propres yeux !

Évitez également de les nettoyer. N’écoutez pas ceux qui vous disent de le faire, à moins que ce ne soit des experts reconnus : cela aurait toutes les chances d’endommager la pièce et lui faire perdre de la valeur. Au pire, vous pouvez laisser tremper une pièce d’or quelques jours dans de l’huile d’olive ou de l’eau savonneuse pour faire partir des taches. Mais le mieux, comme toujours, si vous avez réellement besoin de nettoyer une pièce est de confier ce travail à un professionnel.

Essayez de les conserver sur une surface douce comme du velours, et de les protéger, avec un couvercle de verre ou de bois ou dans des classeurs spécialement conçus pour les collections de pièces.

Comment les pièces sont classées

En France différentes échelles sont utilisées pour déterminer la qualité et la valeur de la pièce, mais la plus connue est la suivante, de la plus belle à la moins belle qualité de pièce :

  • Belle Épreuve (BE) ou Flanc Bruni (FB, Suisse), le niveau de conservation le plus élevé, avec un relief mat et le fond comme un miroir. Les pièces sont conçues pour les collectionneurs, frappées avec ces coins neufs, et sont mises sous scellées dès leur production.
  • Fleur de Coin (FDC) ou Brillant Universel (BU). Ce sont de pièces frappées en séries limitées et non mises en circulation.
  • Splendide (SPL). Pièces normales, mais non mises en circulation.
  • Superbe (SUP). A partir de ce niveau, les pièces ont été mises en circulation.
  • Très Très Beau (TTB)
  • Très Beau (TB)
  • Beau (B).
  • Médiocre (M). A partir de ce niveau, il est considéré que les pièce ne sont pas dignes d’être collectionnées, sauf pièces rares ou très anciennes.

Rejoindre un Club

Comme pour beaucoup de passions et de loisirs, rejoindre un club permet de prendre contact avec d’autres personnes passionnées par la même chose que vous, qui vous permettront d’apprendre rapidement les bases du "métier" et ne pas vous lancer sans filet. La Fédération française des associations numismatiques propose sur son site web les coordonnées de centaines de clubs. Il y a de fortes chances pour qu’il y en ait un près de chez vous. Renseignez-vous.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

fausse piece 2 euros, commencer une collection de monnaie, comment commencer une collection de monnaie, commencer une collection de pieces, comment etre sur de pouvoir detecter des monnaie

Monnaies Féodales

Les monnaies féodales sont une partie importante de la numismatique médiévale, mais elles ne couvrent pas toute la période du Moyen-Âge, qui s’étend du Vème au XVème siècle. On considère que les monnaies féodales Françaises ont été émises du XIème au XVème siècle, période pendant laquelle le féodalisme s’est développé, a atteint son apogée, puis s’est lentement éteint.

Toute cette période se caractérise, jusqu’à l’apparition de la mécanisation de la frappe à la Renaissance, par une frappe artisanale et manuelle des pièces : chaque pièce est frappée à la main et est donc unique. Une caractéristique de cette époque est aussi l’attachement que portait la population à la valeur intrinsèque des pièces – liée au métal précieux dont elles sont faites – plutôt qu’à leur seule valeur fiduciaire.

Féodalité

On ne peut étudier les monnaies féodales sans les remettre dans le contexte historique de l’époque, et sans comprendre notamment la féodalité en elle-même. La féodalité se caractérise en effet par une autorité politique centrale très faible. Le pouvoir politique, lié à la possession territoriale, est morcelé en de nombreuses unités imbriquées les unes dans les autres. Typiquement, il s’agit de principautés – grossièrement semblables à nos régions actuelles – et morcelées en de nombreux fiefs, possession de territoires accordées par un suzerain à son vassal, lequel lui doit en retour aide et hommage. Il peut y avoir de nombreuses relations hiérarchiques au sein d’une principauté, avec parfois des relations réciproques – des nobles étant à la fois suzerains et vassaux l’un de l’autre. Ainsi, du roi jusqu’aux vavasseurs – vassaux des vassaux – il peut y avoir 5 degrés hiérarchiques :

  • Le Roi
  • Le Duc
  • Les Barons
  • Les Seigneurs
  • Les Vavasseurs

Ce morcellement extrême s’est mis en place suite aux pressions des raids Vikings et Sarrasins, raids éclairs qui jouaient sur la mobilité et rendaient inutile une puissante armée royale centralisée. Dès lors, la défense se faisait localement et les guerriers capables d’assurer la protection de la population alentours, notamment en les abritant dans leur château en cas de pillage, acquirent un pouvoir politique et financier, ceux-ci se substituant à un roi lointain et impuissant.

Émergence de la Bourgeoisie

A partir du XIIIème siècle, le développement des villes entraîne l’émergence d’une classe nouvelle, en plus des trois ordres médiévaux – guerriers, paysans et prêtres ; les bourgeois,  centrés sur l’artisanat et le commerce.  Les Capétiens n’ayant pas d’administration suffisante, et voulant limiter la puissance des fiefs féodaux, accordent de nombreux droits et privilèges aux villes qui deviennent de véritables sources indépendantes de pouvoir politique et financier, et peuvent battre monnaie.

Conséquences sur les monnaies féodales

  • Apogée de la féodalité

Ce pouvoir politique extrêmement morcelé a donné lieu au morcellement du droit de battre la monnaie. Du Xème au XIIème siècle, de nombreux seigneurs se le partage, de même que certaines autorités ecclésiastiques – des abbayes notamment – et des villes.

Pendant cette période, la monnaie principale est le denier, contenant une quantité d’argent qui varie en fonction du lieu et de l’époque, lui-même divisé en oboles ou mailles, pièces pauvres en métaux précieux. D’un endroit à un autre, ces deniers ont des poids différents, allant généralement de 1 à 1.5 gramme, et leur valeur n’est donc pas la même.

Les monnaies féodales de cette période se caractérisent donc par une extrême variété et une qualité très inégale, en fonction de l’atelier de frappe où elles sont conçues. Certains seigneurs n’hésitent d’ailleurs pas à s’arroger le droit de battre la monnaie, ajoutant d’autant plus à la confusion. Néanmoins, les pièces sont relativement stables dans le temps, les seigneurs ne souhaitant pas faire de modifications trop brusques et trop visibles.

 

Denier de Provence - XIème siècle

Denier de Provence – XI ème siècle

Typiquement, chaque ville, principauté et de nombreux fiefs avaient leur propre monnaie, souvent copiée sur celle du voisin ou du suzerain, mais n’ayant pas toujours la même valeur ni le même poids, et se différenciant par des modifications plus ou moins subtiles. Cette époque était l’âge d’or des changeurs.

  • Déclin de la féodalité

A partir du XIIIème siècle et de l’arrivée de Philippe Auguste sur le trône, le pouvoir royal raffermit peu à peu son autorité, étendant son territoire et contrôlant de manière plus précise les monnaies seigneuriales. De l’avènement de Philippe Auguste (1180) à la fin du règne de Philippe le Bel (1314), l’usage des monnaies seigneuriales diminue significativement, tandis que les monnaies royales les remplacent, aidées par des lois édictées en ce sens et tandis que le domaine royal s’agrandit toujours davantage. La plupart des monnaies seigneuriales, ecclésiastiques ou bourgeoises s’éteignent à cette époque. Les dernières cesseront d’avoir cours pendant la première moitié du XIVème siècle.

De plus, la centralisation de la monnaie autour du denier cesse à partir de 1263, époque à laquelle Saint Louis introduit le gros tournoi à son retour de croisade.

Gros tournoi - Saint Louis - XIIIème siècle

Gros tournoi de Saint Louis (XIIIème siècle)

Ces pièces étaient en argent, pesait environ 4 grammes et valaient 12 deniers. Philippe le Bel développe ensuite un système monétaire complexe, utilisant de nombreuses pièces différentes en or, argent ou billion, qui seront utilisées tout au long du XIVème siècle.

La guerre de Cent Ans affaiblit considérablement le pouvoir royal, qui dut parfois dévaluer sa monnaie, mais cela ne permit jamais aux monnaies locales de retrouver leur vigueur d’antan. A la fin de la guerre, le pouvoir royal se trouve considérablement renforcé par l’expulsion des Anglais de France, et le roi Louis XI dispose d’un quasi monopole sur la frappe de monnaie, malgré quelques exceptions notables. L’époque des monnaies féodales est révolue.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

monnaie feodale, monnaies feodales, piece feodale, monnaie feodale argent, monnaie philippe le bel, monnaie moyen age, monnaie du 11eme siecle

Pièces en Euro de Monaco

En 2002, Monaco a signé une convention monétaire avec la France – mandatée par l’Union Européenne – lui donnant droit de frapper des pièces en Euro, à condition de faire exclusivement appel à l’Hôtel de la Monnaie de Paris pour cela.

Les pièces de monnaie de Monaco représentent habituellement le prince régnant sur leur face depuis 1837, et les pièces en Euro ne font pas exception à la règle. Étant donné la jeunesse de l’introduction de l’Euro, il n’y a eu que deux séries de pièces en Euro de Monaco, liées à la mort du prince Rainier III en 2005. Examinons-les une à une :

Pièces communes aux deux séries :

1 cent d'euro - Monaco

Pièce de 1 cent représentant les armoiries de Monaco

 

 

 

2 cents d'euro - Monaco

 

Pièces de 2 cents représentant les armoiries de Monaco

 

 

 

5 cents d'euro - Monaco

 

 

Pièce de 5 cents représentant les armoiries de Monaco

 

 

 

Première série (2002-2005) :

10 cents d'euro - Monaco

 

Pièce de 10 cents représentant le sceau de Monaco

 

 

20 cents d'euro - Monaco

 

 

Pièce de 20 cents représentant le sceau de Monaco

 

 

50 cents d'euro - Monaco

 

 

Pièce de 50 cents représentant le sceau de Monaco

 

 

 

1 Euro - Monaco

 

 

Pièce d’un Euro représentant le prince Raignier III et son fils Albert II en arrière-plan

 

 

2 Euros - Monaco 

 

Pièce de deux Euros représentant le prince Raignier III

 

 

 

Deuxième série (2002-2005) :

10 cents d'euro - Monaco

 

 

Pièce de 10 cents représentant le monogramme du prince Albert II

 

 

20 cents d'euro - Monaco

 

 

Pièce de 20 cents représentant le monogramme du prince Albert II

 

 

50 cents d'euro - Monaco

 

 

Pièce de 50 cents représentant le monogramme du prince Albert II

 

 

 

1 Euro - Monaco

 

 

Pièce de 1 Euro représentant le  prince Albert II

 

 

2 Euros - Monaco

 

 

 

Pièce de 2 Euros représentant le  prince Albert II

 

 

Pièce de 2 Euros commémorative

Pour le moment Monaco n’a émis qu’une seule pièce commémorative de 2 Euros, à l’occasion des 25 ans de la mort de Grace Kelly en 2007. La pièce n’a été émise qu’à 25 000 exemplaires, ce qui en fait une pièce très rare et recherchée par les collectionneurs.

Pièce de 2 Euros commémorative représentant Grace Kelly - Monaco

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

piece euro monaco, pieces monaco, pieces euro monaco, euros monaco, valeur puece euro monaco, piece en euro rare, 50 centimes deuro, pieces de collection monaco, pièces de monaco, piece de collection monaco

Pièces de Monnaies de Monaco

L’état monégasque, deuxième plus petit pays du monde après le Vatican, est un État souverain depuis sa fondation au XIVème siècle, malgré quelques péripéties pendant la Révolution. Il a donc le droit de battre sa propre monnaie.

Etant donné sa très faible superficie et son enclavement, les monnaies de monaco, tout comme les monnaies du Vatican, sont liées à la monnaie de l’état qui l’enclave – la France – et sont émises à un très faible nombre d’exemplaires. Mais contrairement au Vatican, les pièces ne sont pas émises qu’à l’intention des collectionneurs, et un certain nombre sont mises en circulation. Mais les collectionneurs recherchent avant tout les pièces "Fleur de Coin" ou "Belle épreuve" vendus en coffret.

Monaco a commencé à frapper ses propres pièces en 1837, sous forme de décimes, puis de centimes. Depuis ce temps, dans l’immense majorité des cas c’est le prince régnant qui est représenté sur les pièces. Lors de la mort du prince et de la prise de fonction du prince héritier, les pièces sont changées. Jusqu’en 2002, la monnaie officielle était le franc Monégasque, qui était lié au franc Français avec un ratio de 1. Un franc Monégasque valait donc Un franc Français, les monnaies étaient très facilement échangeables, le franc Monégasque avait même cours légal en France et en Andorre – et évidemment à Monaco même. Le franc Monégasque a donc subit la même ré-évaluation que le nouveau Franc en 1960. En général, les francs Monégasques étaient de la même taille et du même poids que leurs équivalents Français

 

Franc Monégasque - 1976 - prince Rainier III - face Franc Monégasque - 1976 - prince Rainier III - pile

Franc Monégasque de 1976 représentant le prince Rainier III

En 2002 sont introduites la première série de pièces de monnaies de Monaco en Euros, représentant les armoiries de Monaco sur les pièces de 1, 2 et 5 cents, le sceau de Monaco sur les pièces de 10, 20 et 50 cents, le prince régnant Rainier III avec son fils Albert II en arrière plan sur la pièce de 1 Euro, et le régnant Rainier III sur la pièce de 2 Euros.

Pièces de monnaies de Monaco en Euros

A la mort de Rainier III en 2005, les pièces de 10, 20 et 50 cents et les pièces de 1 et 2 Euros ont été changées.

Les pièces de monnaies de Monaco sont plus faciles à trouver que celles du Vatican, car contrairement à ces dernières, certains sont mises en circulation, en premier lieu pour la population Monégasque. Évidemment, au fur et à mesure du temps, ces pièces se diffusent lentement dans toute l’Europe, et notamment en France étant donné l’importance des échanges commerciaux avec Monaco. Il est donc tout à fait possible que vous en trouviez dans votre portefeuille un jour en revenant du supermarché, il vous faut donc être vigilant. Mais étant donné le faible nombre de pièces émises par rapport à au nombre total de pièce en Euro en circulation, on peut dire que la chance d’en trouver une est faible.

De plus, les monnaies mise en circulation sont toujours usées à un degré plus ou moins prononcé et n’ont donc pas la faveur des collectionneurs. Le mieux est donc d’acheter les coffrets vendu par la Principauté chaque année.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

pièce euro, pieces euro, piece de monnaie euro, monnaie de monaco, piece de monaco, piéce monaco, monnaie monaco, piece de monnaie du vatican, monnaie euro, piece monnaie euro

Pièces en Euro du Vatican

Le Vatican a signé en 2001 une convention monétaire avec l’état Italien lui accordant le droit d’utiliser l’euro comme sa propre monnaie officielle. Le Vatican étant un état souverain, il peut battre sa propre monnaie, qui en vertu des accords monétaires passés avec l’Union Européenne, a cours légal dans tous les pays de la zone Euro.

Si les pièces en euro du Vatican ont cours légal et peuvent donc être utilisées pour des dépenses courantes, il est peu probable que vous en trouviez dans votre portefeuille en revenant de l’épicier ! En effet, ces pièces sont émises en nombre limitées, dans deux coffrets contenant un exemplaire des huit types de pièces en euro, et les collectionneurs qui les achètent ne laisseraient souvent pour rien au monde quelqu’un les sortir de leur coffret, au risque de les abîmer et de diminuer ainsi leur valeur.  Ces coffrets se différencient par la qualité de frappe des pièces , la présence ou non d’une médaille en argent et la qualité du packaging :

(more…)

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

euro vatican, Piece euro vatican, euro, euro du vatican, piéce en euro, vatican euro, euros, pieces euros, euros vatican, PIECE EUROS

Pièces de Monnaies du Vatican

Pendant des siècles et jusqu’en 1870, le Vatican a émis ses propres pièces, qui sont aujourd’hui rares et très recherchées. La frappe s’est interrompue entre 1870 et 1929 à cause d’un conflit entre le Vatican et le nouvel état Italien, qui a réquisitionné de nombreux territoires du Vatican. Ce conflit s’est réglé en 1929 avec les accords de Latran.

Le Vatican est, depuis les accords de Latran  le plus petit État du monde. C’est donc un état souverain, malgré sa superficie de 0.44 km² et ces 800-900 habitants environ, et il a le droit de battre sa propre monnaie, tout comme d’émettre ses propres timbres.

Depuis 1929, le Vatican émet donc chaque année un nouvel ensemble de pièces de monnaies qui ont – sauf les pièces en or – cours légal, en Italie de 1929 à 1979, avec une valeur nominale en lires, puis dans l’Union Européenne quand le Vatican a frappé des pièces en Euro en 2000. Il y a eu une interruption dans la frappe des pièces de 1979 à 2000.

(more…)

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

piece du vatican, monnaie du vatican, pièce vatican, pièce de monnaie, monnaie vatican, PIECES DE MONNAIE, pièces, pièces vatican, pieces du vatican, pièces de monnaie euro

Cotation et prix des pièces

Les prix des pièces de collection dépendent surtout de l’offre et de la demande. Lorsque les stocks de pièces ne peuvent pas s’échanger au niveau actuel des prix, les prix des pièces diminuent. Et lorsque les quantités ne peuvent plus répondre à la demande, les prix augmentent. La demande est le plus souvent établie par les collectionneurs et les investisseurs, mais le prix est la plupart du temps déterminé directement par les revendeurs. Ils doivent vendre les pièces plus chères que ce qu’ils les ont payées, afin de couvrir leurs dépenses et faire un bénéfice.

Il existe également plusieurs niveaux de prix des pièces de collection. La vente au détail fait référence aux prix que les revendeurs facturent aux collectionneurs et investisseurs. Les prix de gros sont les prix que les revendeurs se facturent entre-eux. Les collectionneurs et les investisseurs peuvent s’informer sur les prix des cours de certaines pièces, via divers catalogues, la plupart en Anglais comme le Standard Catalog Of World Coins. Il énumère les prix au détail et les prix de gros, mais les prix actuels peuvent parfois être plus ou moins élevés. Les ouvrages de références Français sont :

 

La manière dont les revendeurs tirent profit est qu’ils payent généralement moins cher leurs achats de pièces de monnaie en gros. S’ils ont besoin de vendre, les collectionneurs et les investisseurs auront du mal à récupérer leur argent. Parfois, un collectionneur peut obtenir un meilleur prix pour ses pièces de monnaie s’il évite complètement les revendeurs. Malheureusement, il n’est pas facile de trouver un autre collectionneur ou un investisseur qui recherche exactement les pièces qu’une personne souhaite vendre. Cependant, il y a des avantages à acheter des pièces de collection à un revendeur. Un revendeur renommé vous garantira l’authenticité d’une pièce qui est en vente. Il aura suffisamment de connaissances pour vous donner une opinion raisonnable sur des cotations. Un œil aguerri sera en mesure de détecter des problèmes que des personnes inexpérimentées n’auront pas vus. Les revendeurs partagent en général volontiers leur savoir avec le public, et en particulier avec leurs clients.

En plus de l’offre et de la demande, il y a plusieurs autres facteurs qui déterminent le prix d’une pièce de collection. Le facteur le plus important dans le prix est le type de la pièce elle-même. Si c’est une nouvelle pièce de monnaie, son état de conservation et sa cotation sont des facteurs principaux. De toute évidence, la date est la chose la plus importante lorsque l’on considère le prix d’une pièce ancienne. La cotation de la pièce est dans ce cas, moins importante. En plus de la date, il faut considérer sa rareté. Combien de pièces ont été frappées ? Combien de pièces sont actuellement répertoriées ?

La meilleure façon de trouver la cotation d’une pièce est de la présenter à un revendeur professionnel ou à un service professionnel de cotations. Certains revendeurs vous feront part gratuitement de leur expertise si vous cherchez à la vendre. Les services de cotations professionnelles vous factureront une somme raisonnable, mais le montant final sera également fonction du prix de votre pièce. Si vous désirez tirer un profit maximum de votre pièce de monnaie, la meilleure solution est de faire des recherches. Cela vous permettra d’obtenir des informations et de prendre une décision éclairée.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

prix des pièces de collection, piece de collection prix, PRIX DES PIECES DE MONNAIE, yhs-004, prix piece de collection, cotation pièce de monnaie, cotation pieces, prix pieces de monnaie, cotation piece, cotation piece or

Comment manipuler les pièces (soin des pièces)

Numismate manipulant ses piècesLes pièces de collection devraient toujours être manipulées avec soin pour éviter de causer toute trace d’usure. La cotation donnée aux pièces de collection est fonction de leur état de conservation. Le prix de la pièce de collection est fonction de son rang. Plus le rang est élevé, plus la pièce a de la valeur. Aussi, moins on la manipule, plus on diminue également le risque d’introduction de substances qui pourraient se transformer en taches ou encore changer la couleur de la pièce, ce qui affecterait le classement de la pièce et changerait sa valeur. Il existe des supports qui fournissent une protection suffisante pour une manipulation courante.

Une pièce classée non-mise en circulation, un Essai, ne devraient jamais être touchés, hormis par la tranche. Les empreintes digitales peuvent également réduire le rang et donc la valeur d’une pièce. En prenant l’habitude de tenir les pièces de collection par la tranche, cet usage vous semblera normal. Les collectionneurs de pièces devraient également éviter de les tenir en face de leur bouche. Étonnamment, des petites particules de moisissures peuvent créer des taches de vert-de-gris sur des endroits de la surface de la pièce. Si vous désirez déplacer une pièce de son support, il est nécessaire de la poser sur une surface douce et propre.

 

Un coussin en velours est la surface parfaite. En effet, le coussin est extrêmement important dans le cas d’une manipulation régulière des pièces de collection de valeur. Il est également possible de placer les pièces sur un tissu doux et propre ou sur un morceau de papier propre blanc. Celui-ci est suffisant pour des articles de moindre valeur. Par-dessus tout, ne frottez pas les pièces, et ce sur n’importe quelle surface que ce soit. Cela peut causer des rayures et des traces d’usure. Certaines personnes se sentent plus à l’aise lorsqu’elles portent des vêtements propres blancs, ou des gants chirurgicaux et un masque de protection. Ce peut être judicieux dans le cas d’une manipulation de pièces de très grande valeur ou des pièces non-mises en circulation du plus haut rang.

Il peut sembler une bonne idée de suivre les conseils de nettoyage des pièces de monnaies – conseils transmis par les collectionneurs avides, les revendeurs et les investisseurs. En effet, vous pouvez penser que les pièces sembleront plus belles si elles sont nettoyées et frottées. Les collectionneurs préfèrent actuellement les pièces de monnaies dans leur état initial. Nettoyer une pièce peut réduire sa valeur de moitié ou plus encore. Le simple fait de les frotter avec un chiffon doux peut causer quelques rayures. Quand un professionnel évalue une pièce de collection, il utilise une loupe grossissante. Donc, même des petites rayures, invisibles à l’œil nu, seront décelées et le rang de la pièce sera diminué. Nettoyer des pièces est équivalent à vouloir restaurer une œuvre d’art. Le mieux est de laisser cette manipulation aux professionnels. Ils ont le savoir-faire et l’expérience, et connaissent les techniques de nettoyage qui fonctionnent le mieux, et surtout la façon de les utiliser de la meilleure manière qui soit. Parfois les saletés ou autres substances étrangères peuvent être enlevées en trempant la pièce dans de l’huile d’olive ou de l’eau savonneuse pendant quelques jours. Ensuite, la pièce aura besoin d’être rincée sous l’eau tiède. La pièce devra être séchée à l’air comprimé ou aérée sous air sec. Rappelez-vous de ne jamais frotter une pièce même pour la sécher.

Quelquefois, une pièce subira un processus naturel que l’on nomme la patine. C’est une réaction chimique où les atomes agissent à la surface de la pièce avec les composés de souffre. Par cette interaction, la surface de la pièce devient terne. Malheureusement, ce processus est irréversible. Les professionnels peuvent mettre la pièce dans une solution liquide qui enlèvera les molécules à la surface de la pièce. D’un autre côté, la patine de la pièce peut augmenter sa valeur.


Comment détecter les fausses pièces

Bien que les pièces fausses représentent seulement un faible pourcentage du marché de la pièce de monnaie, le risque d’achat d’une fausse pièce est un vrai danger pour un amateur. La meilleure façon de vous en protéger, est de faire des recherches avant de commencer l’acquisition de pièces de monnaie valables.

Rechercher des pièces que vous allez acheter, vous aidera dans votre acquisition de différentes manières. Les collectionneurs seront en mesure de vous trouver la valeur générale d’une certaine pièce. Vous pourrez faire appel à eux, par exemple sur des forums consacrés à la numismatique, afin de déterminer si le prix est juste ou non. Par ailleurs, suivez les règles du bon sens : « si c’est trop beau pour être vrai, c’est que c’est sûrement le cas ». Ne soyez pas naïf. De plus ce n’est pas parce que la pièce est détenue par un grand bureau de cotations qu’elle est forcément véritable. La meilleure protection contre l’acquisition de fausses pièces est d’acheter à un négociant bien informé et de bonne réputation.

Parfois, la différence entre les pièces en or ou en argent véritable et les fausses pièces est évidente, surtout lorsque les pièces sont côte à côte. La qualité d’une pièce est certainement une indication de son authenticité. Les fausses pièces de monnaie peuvent paraître peu brillantes ou ternes. Parfois, la pièce peut également trop briller. Le plus souvent il y a des imperfections. Les pièces semblent avoir été coulées au lieu d’être frappées. Dupliquer une pièce de valeur se fait généralement avec une empreinte ou un moule. Prenez en compte le son de la pièce quand elle tombe ou lorsqu’elle est frappée contre une autre pièce. A-t-elle le même son qu’une véritable pièce ? De plus, les fausses pièces sont bien souvent plus légères que les pièces authentiques. Nous connaissons tous ce vieux cliché : mordre dans une pièce pour savoir si elle est authentique – bien qu’il ne soit pas recommandé de le faire, sauf si vous êtes acteur de dessins animés. La façon la plus efficace de vérifier si une pièce de monnaie est authentique ou non est de la présenter à un revendeur professionnel afin de lui faire vérifier son authenticité. Les contrefaçons de pièces de monnaie de grande valeur, seront généralement plus légères, trop épaisses ou faites à partir de mauvais matériaux comme indiqué précédemment. Du fait que les pièces soient faites à partir de mauvais matériaux, elles auront l’air fausses, sembleront fausses et sonneront complètement faux également.

Mais que faire si vous avez déjà acheté une fausse pièce? Tout d’abord, n’achetez pas une pièce tant que le vendeur ne vous en a pas garanti l’authenticité. Le plus souvent, la pièce sera fournie avec un certificat d’authenticité. Il y a également des fausses pièces renommées que quelques personnes collectionnent, compte tenu probablement de la réputation qui leur est affectée. Si quelqu’un investit son temps, son énergie, son argent dans l’achat de presses modernes, pour la fabrication de contrefaçons extrêmement réalistes, il peut alors produire des copies véritablement convaincantes. Néanmoins, le collectionneur moyen entre rarement en contact avec des fausses pièces. Le but de la majorité des faussaires est de produire des pièces rares et de grande valeur, que seuls quelques collectionneurs riches peuvent s’offrir.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

fausse pièce, fausses pieces, comment avoir des piece du bingo-kai, comment reconnaitre si c est piece de monnaie sont en argent ou or ou bronze, faire des fausse pieces, Moyen de vérification authenticité monnaie

Classement des pièces de monnaie

L’état de conservation général d’une pièce de monnaie est le plus souvent résumé par un classement. Après la rareté et la demande, l’état de conservation est vital. C’est le facteur le plus important quant à la valeur de la pièce de monnaie. Généralement, plus le rang est élevé, plus la pièce de monnaie a de la valeur. Puisqu’il y a toujours des exceptions à cette généralisation, les collectionneurs ont créé des systèmes permettant de décrire l’état de conservation général des pièces de monnaie.

Certaines caractéristiques d’une pièce de monnaie influencent son classement. Par exemple, l’état de sa surface, sa frappe, l’apparence à l’œil nu et son lustre sont autant de facteurs pour la détermination de son classement, pour le chiffrage du rang de la pièce. S’il manque une de ces qualités, le rang et la valeur de la pièce diminuent. Le plus souvent, les différences de qualité parmi les pièces sont si subtiles, voire à peine perceptibles, qu’elles requièrent un œil avisé capable de donner une évaluation. Même les experts assigneront de façon légèrement différente la même pièce, laissant le classement final dans les mains de l’opinion.

Bien que le talent et l’expérience soient nécessaires pour classer précisément une pièce de monnaie sur une base cohérente, les débutants peuvent se rapprocher approximativement de son classement avec un simple guide.

Le système de notation Américain va, de la moins belle à la plus belle, de Fair (Fr), Almost Good (AG), Good (G), Very Good (VG), Fine (F), Very Fine (VF), Extra Fine (EF or XF), Almost Uncirculated (AU), Uncirculated (Unc) jusqu’à Beautiful Uncirculated (BU). Le système numérique des 70 points de l’Association Numismatique Américaine – ou "échelle de Sheldon" -  est également souvent utilisé pour déterminer le grade d’une pièce.

"Beautiful Uncirculated " ou  "Belle pièce Non mise en circulation" est le plus haut degré donné à une pièce de monnaie. Cela peut faire référence à la monnaie frappée dans un état. 60 est le degré le plus bas donné à une pièce de monnaie non mise en circulation ou pièce d’essai. A ce niveau, il n’y a pas de trace d’usure, mais la pièce peut montrer quelques marques, ou sa surface peut être tâchée, elle peut manquer de lustre également. Une pièce non mise en circulation d’un degré 70 est en parfait état de conservation sans aucune trace d’usure ni de rayure, ou aucune preuve de maniement ou contact avec les autres pièces. L’essai est également un très haut degré de qualité pour une pièce de monnaie. Mais cela fait référence à la méthode de fabrication et ce n’est pas un état. C’est une pièce faite spécialement, qui se distingue par ses détails pointus et qui a généralement une surface lisse comme un miroir.

Le choix concernant une pièce "Uncirculated " – "non mise en circulation" – ou AU-55 fait référence à une pièce qui a moins d’une trace d’usure sur les plus hauts points de sa conception, n’a aucun autre défaut, et a encore la majorité de son lustre. Concernant la catégorie "Almost Uncirculated " ou "Presque non mise en circulation", AU-55, la pièce a au moins la moitié de son lustre original mais a des traces d’usure sur la plus grande partie de sa surface. "Very Fine" ou "Extrêmement bien", une pièce de la catégorie EF-40, a des traces d’usure perceptibles mais garde ses caractéristiques tranchantes.

En France, les degrés des pièces de monnaie sont moins nombreux et vont, de la plus belle à la moins belle, de Fleur de Coin (FDC), Splendide (SPL), Superbe (SUP), Très Très Beau (TTB), Très Beau (TB), Beau (B) à Médiocre (M).

N’importe quel dommage causé comme les trous, les bords cabossés, les réparations, le nettoyage, le re-gravage ou les marquages peuvent réduire radicalement le degré et donc la valeur d’une pièce. Les pièces sont quelquefois nettoyées ou polies, dans une tentative de les faire passer pour appartenant aux plus hauts degrés ou comme pièces d’essais non mises en circulation. Les pièces nettoyées peuvent voir leur valeur et leur degré diminués substantiellement.

Lorsqu’il y a une différence importante entre le revers et l’avers d’une pièce de monnaie, un degré intermédiaire peut être assigné. Les degrés intermédiaires sont indiqués par le symbole "/" noté entre le symbole du classement. Par exemple, "AU/EF" signifie qu’une face est AU et que la seconde face est EF.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article:

classement monnaie, classement des pièces de monnaie, collection de piece de monnaie, Valeur Pièce de Monnaie Americaine, Evaluation Monnaie Americaine, classement de monnie, classement piece de monnaie prix, classement des monnaies, échelles de cotation dusure, le classement des en valeur monetaire

Brève histoire des collections de pièces de monnaie

Même s’il est impossible d’identifier le commencement des collections de pièces, il est probable que ce passe-temps ait démarré lorsque les premières pièces furent frappées, aux alentours de 650 avant Jésus-Christ. Les marchandises étaient alors échangées contre du métal précieux, soigneusement pesé comme l’or ou l’argent. Du fait de la malhonnêteté des négociants, qui essayaient de voler des choses en utilisant des quantités inférieures de métaux, le système d’échange qui était alors utilisé a été remplacé par la mise en place de pièces de monnaie faites de poids d’or standardisés. Les pièces sont alors devenues rapidement la nouvelle forme de paiement des marchandises.

Ce sont les Grecs qui au cinquième siècle, ont demandé aux artistes la conception de visages et figures sur les pièces de monnaie. Ils utilisaient ordinairement des représentations de dieux, déesses et héros mythiques. Alexandre Le Grand a lancé la tendance populaire, soit l’utilisation de modèles réalistes sur les pièces de monnaie au lieu des représentations idéalistes.

Francesco Pétrarque, érudit et poète italien du quatorzième siècle, surnommé le père de la Renaissance, fut le premier à se passionner pour la collection de pièces et était probablement le plus grand connaisseur de son époque en matière de pièces de monnaie. Ce passe-temps glorifié pour son art et sa valeur, devint bientôt populaire grâce aux papes, mais également pendant la période de la Renaissance. Les nobles en devinrent rapidement passionnés. La preuve en est donnée par des empereurs qui achetaient des pièces qui n’étaient plus en circulation bien plus que leur valeur nominale. La collection de pièces devint rapidement le « passe-temps des rois », un titre donné par l’enthousiaste noblesse de la Renaissance. Les rois, tels que Louis XIV, Ferdinand 1er et Henri IV de France étaient de fameux collectionneurs. Joachim II Hector de Brandebourg commença l’armoirie des pièces de Berlin.

La première convention internationale des collectionneurs de pièces de monnaie se tint du 15 au 18 Août 1962 à Détroit aux Etats Unis. Elle a été subventionnée par l’Association Numismatique Américaine et l’Association numismatique royale canadienne. Il a été estimé la présence de quarante mille personnes.

Les pièces n’ont été officiellement frappées aux Etats-Unis qu’au début de 1792 avec l’établissement de l’Acte de Monnaie (acte de loi). Cet acte légalisait le dollar américain comme l’unité officielle d’échanges monétaires entre les états. L’atelier de frappe des monnaies de Philadelphie était le premier à fabriquer des pièces aux Etats-Unis lorsque le dollar en argent a été inventé. Il a été rejoint par l’atelier de frappe des monnaies de Denver en 1906. Les ateliers de frappe de San Francisco et de West Point produisaient principalement des émissions de prestige et des pièces d’or. Chacune des pièces des Etats-Unis est marquée d’une lettre : un P, un D, un S ou un W selon l’atelier de frappe des monnaies dans lequel elles ont été produites.

Aujourd’hui, des millions de personnes sont fascinées par la collection de pièces et différents musées mettent en évidence des collections de valeurs et rares. Ces musées incluent le musée de la Monnaie à Paris, le musée de la fausse monnaie à Saillon en Suisse, ou encore le musée de la Monnaie à Ottawa au Canada ou l’institut Smithsonian à Washington. La Fédération Française des Associations Numismatique a été établie en 1975 pour regrouper les différentes associations numismates et promouvoir et encourager l’éducation des collections de pièces de monnaie. Les numismates apprécient autant de trouver quelque chose de potentiellement rare et valable qu’ils estiment les pièces de monnaies pour leur valeur esthétique et historique.


10 Cours gratuits pour bien démarrer votre Collection de Pièces !
Oui Laurent, Envoyez-moi mon cours gratuit sur la collection de pièces aujourd'hui !

Vous recevrez votre première leçon par email immédiatement

Votre vie privée est respectée: Votre adresse email ne sera jamais vendue ou partagée avec qui que ce soit.